Hommage à Raymond Poulidor sur Toute l'Histoire, Histoire et France 3 (mis à jour).

La chaîne Toute L'Histoire modifie sa grille jeudi 14 novembre à 20h40 : documentaire Anquetil le vainqueur... Poulidor le héros, réalisé par Jean-Louis Saporito (rediff dimanche à 18h).

Il y a cinquante ans, la France sportive se passionnait pour la rivalité Anquetil-Poulidor. On était soit pour Poulidor, le limousin sympathique mais ‘éternel second’, soit pour Anquetil, le normand, froid mais finalement gagnant. À Anquetil la victoire, à Poupou la clameur des foules. Revivez ce duel entre les deux champions qui connut son apogée en 1964. Au cours de cet été 64, les ressorts physiques et psychologiques de chacun des deux coureurs se sont révélés dans toute leur intensité, tenant les spectateurs en haleine. Découvrez la différence de comportement des entraîneurs des deux champions, l’évolution de la France de l’époque, l’arrivée des retransmissions télévisées dans le monde du vélo ainsi que les premiers soupçons de dopage.

 

En hommage au champion cycliste, la chaîne Histoire bouleverse  également sa programmation. Diffusion du documentaire Raymond Poulidor, notre champion vendredi 15 novembre à 22h20.

Surnommé l’éternel second, Raymond Poulidor a toujours été le cycliste préféré des Français face au grand champion Jacques Anquetil. D’abord rivaux, ils sont ensuite devenus de grands amis. Dans ce documentaire tourné en 2013, Poulidor revient, avec sa sagesse et sa patience légendaires, sur ses années de carrière. Il se confie sur la gloire, le dopage, l’argent, les femmes et son mémorable duel avec Anquetil qui a tant passionné les Français.

Ecrit et réalisé par Jean Luret. Produit par Interscoop, JLP Films et France Télévisions.

ob_1ab443_ejragthxuaanc2q

Et hommage dimanche à 13h30 sur France 3 : documentaire de Patrick Jeudy, Poulidor 1er, (en lieu et place de Echappées Belles).

Qui ne connaît pas Raymond Poulidor ? Ce champion intègre et attachant, fils d'agriculteur aux plaisirs simples, a figuré parmi les plus grands cyclistes du monde pendant presque deux décennies sans remporter une seule fois le Tour de France! Tout a concouru à l’empêcher de gagner : coups du sort, rivalité étouffante avec Jacques Anquetil ou l’apparition d'un nouveau champion, comme Eddy Mercks lors du Tour 1969. Ses défaites l’ont paradoxalement fait entrer dans la légende. En effet, s’il y a un terrain sur lequel « Poupou » devançait largement ses adversaires, c’est bien celui de l'amour du public, toujours palpable quarante ans après. Une fresque sportive, humaine, qui nous fait revivre les grandes heures de ce mythe du cyclisme français.